Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre les Journées du Yoga?

Deux choses. D’une part la Journée Internationale du Yoga est instaurée par les Nations Unies depuis 2014. Le yoga est donc reconnu mondialement pour ses bienfaits sur le corps et sur l’esprit. Cette reconnaissance internationale permet de faire prendre conscience de ce qu’est le yoga, de ce qu’il représente. En tant qu’artiste de l’Unesco pour la paix, il est important pour moi de pouvoir m’impliquer à redonner ses titres de noblesse à cet art, particulièrement en France.

La deuxième dimension de mon intérêt est bien plus personnelle. Pour moi, le yoga n’est pas qu’une pratique posturale. On retrouve bien dans son étymologie les différentes dimensions qu’il embrasse: cette idée d’union, de mise au repos et de réflexion. Ce qui est intéressant c’est qu’en sanscrit, le yoga n’est pas uniquement la méthode ou l’union, c’est aussi une discipline, une certaine astreinte.

Je pense que se forcer, s’astreindre à prendre un temps de repos, est une question de survie individuelle et collective.

Quelle est votre expérience du yoga et comment abordez-vous la notion d’unité?

J’ai fait pas mal de stages de yoga et j’ai pris conscience de la capacité du corps à être souple. J’ai expérimenté le pouvoir du corps à reprendre le dessus sur un intellect négatif et parfois destructeur.

D’un point de vue philosophique, la pratique que je peux avoir, me permet de redonner une pulsion de vie à mon corps et de canaliser l’énergie. Cela m’amène à un équilibre tête-corps-cœur. Et puis cette pratique quotidienne du yoga est également un temps d’observation et de respiration. Elle me permet de prendre de la distance, un recul juste. La philosophie du yoga m’accompagne dans la relation à l’autre.

Par exemple, il me donne la capacité d’observer la frontière qu’un écran d’ordinateur crée avec mes interlocuteurs.

Je trouve que cette unité de soi à soi, de soi à l’autre et dans une ouverture au monde sont des principes fondamentaux du yoga.

Comment le yoga contribue à la santé de tous?

Le yoga me permet de comprendre «la mécanique des flux» ou plus simplement «la logique des ronds dans l’eau!» Vous savez quand on lance un caillou et que tout à coup on voit les ondes dans l’eau qui partent à l’infini! On réalise alors que ce petit caillou qui ne servait à rien, sur lequel je marchais, en est l’initiateur.

C’est une métaphore de chacun de nous.

Je me considère comme cela; qui suis-je et que puis-je faire à mon niveau pour arrêter les guerres, résoudre les problèmes écologiques, pour arrêter la faim dans le monde etc.

Ce tout petit caillou, lorsqu’on lui donne une force motrice, un rôle, qu’on lui permet d’être projeté dans le monde et qu’on lui redonne cette pulsion de vie, voilà qu’il devient capable de créer un champ incroyable d’ondes.

Les ondes, c’est l’information et la communication, c’est notre façon d’être avec l’autre. Lorsque l’on parle de ce qui nous fait peur, de ce qui nous échappe comme la 5G, internet, la rapidité des échanges…, juste le fait de se rappeler de ce que nous sommes capables de créer dans le monde, comme ces petits cailloux, par l’effet papillon, c’est beaucoup en matière de transformation positive. Je pense que plusieurs petits cailloux, qui sont envoyés dans l’eau cela permet à de très belles choses d’apparaître. Les ronds dans l’eau se croisent et forment les plus belles images géométriques jamais inventées. Pour moi, justement, le yoga donne la force au caillou de se projeter dans le monde, de trouver sa place, de rayonner, et de pouvoir entrer en interaction avec d’autres cailloux qui pouvaient peut-être se penser seuls. Et ainsi chacun à sa façon peut s’exprimer dans l’univers. Voilà pour moi c’est ça le yoga.

Le yoga en une phrase 

Le yoga permet à l’être humain, de trouver la force de porter un regard neuf, bienveillant et vivant, vis-à-vis de lui-même, de l’autre et du monde.

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui hésitent encore à essayer le yoga?

Le yoga ça ne veut pas dire que l’on va faire des nœuds avec ses jambes et se mettre dans une position de fakir!

Le yoga est un outil précieux de préservation de Soi. Généralement quand on va à l’école, on nous apprend à lire, écrire, etc. On nous donne certaines armes, certains outils pour survivre en société. Aujourd’hui, le yoga est un moyen supplémentaire pour pouvoir vivre dans la société en se respectant et en respectant l’autre. C’est simple, démocratique et à la portée de tous. Dans le yoga, il n’y a pas de compétition, c’est un travail de découverte des merveilleuses capacités du corps. Par la pratique on en apprend encore plus sur soi. Je vous conseille vivement d’essayer car il n’y a pas de mal à se faire du bien!

Il ne dépend que de soi de s’y autoriser, de sortir des à-priori sur la performance et de s’affranchir du regard des autres. L’astreinte à ce bien-être, et retrouver la noblesse de son corps est à la portée de tous. Le yoga peut être pratiqué de façon très intime, de vous à vous, ça peut être votre pêché mignon, votre jardin secret où vous vous autorisez un espace pour vous révéler et vous découvrir.

Quels sont les liens entre yoga et psychologie positive?

La psychologie positive est l’art de créer les conditions de performances de l’individu, et bien sûr c’est la science du bonheur. Rappelons que 93% de nos pensées sont négatives et concentrées sur de l’anxiété, de la peur, qui ne sont pas justifiées. Avec la psychologie positive, on va montrer à l’individu comment il est capable de pouvoir être performant en intégrant ses peurs et ses difficultés dans une recherche d’équilibre.

Le yoga est tout à fait dans la même veine, puisqu’il permet à l’individu de se recentrer et de réaliser à quel point il est capable avec son corps et sa qualité de parole bienveillante (à soi, à l’autre et à l’univers), d’être performant. Encore une fois, une personne qui fait du yoga et qui est capable de faire le vide en elle, un vide riche et plein, c’est aussi une façon de faire de la psychologie positive et d’être dans un rapport au monde équilibré et non biaisé par la négativité. Pour moi le yoga comme la psychologie positive permettent un juste rééquilibrage de l’individu pour qu’il puisse faire sa part vis à vis de lui-même, des autres et du monde.

On a chacun sa part à faire, ce qui nous permet tout au long de notre existence de transformer des vies, pour créer un monde plus juste, un monde meilleur. C’est ce que prônent la psychologie positive et le yoga.

X
- Entrez votre position -
- or -
INSTAGRAM
FACEBOOK
FACEBOOK
YOUTUBE
YOUTUBE
LINKEDIN

S'inscrire à la newsletter

Rejoignez notre liste de contacts et recevez toute l'actualité de Heartfulness.

Merci pour votre inscription !

X