donner-c-est-recevoir-changer-de-paradigme

NEGIN MOTAMED nous parle d’un principe fondamental de la Nature qui touche à l’action de donner ou de recevoir. Elle montre comment le fait de croire en l’abondance peut changer notre vie.

Quand nous ne savons pas que donner c’est recevoir, nous ignorons l’une des lois les plus puissantes de la Nature. Notre quête peut s’éterniser sans jamais trouver de réponse. Beaucoup d’entre nous croient en l’insuffisance; leur conscience baigne dans un état de pauvreté et ils restent dans cet état toute leur vie. Dès lors, comment pourraient-ils recevoir ce qui selon eux n’existe pas? L’univers semble toujours se conformer à l’idée qu’on s’en fait, quelle qu’elle soit. Si nous croyons au manque, notre réalité ne peut que s’y cantonner; en revanche si nous faisons confiance à l’univers et à toutes ses voies mystérieuses, nous observons avec émerveillement que les choses nous parviennent de sources inconnues. Même sans savoir comment, nous pouvons vivre dans l’abondance absolue.

L’abondance commence avec un état d’esprit. C’est seulement quand nous y croyons vraiment et que nous autorisons la confiance naturellement issue de cette conviction à prendre le dessus, que nous n’avons plus peur de donner. Nous sommes connectés au trésor de l’univers, nous le savons. Même s’il semble momentanément perdu, il se manifestera de nouveau à travers ce que nous donnons, que ce soit de l’argent, de l’amour, des soins, etc. Ce n’est qu’avec cette condition intérieure et dans cet état mental que l’abondance devient notre réalité matérielle.

donner-c-est-recevoir-changer-de-paradigme

L’une des lois de la Nature veut qu’elle ne connaisse pas le vide. Comme le dit si élégamment Goethe: «Il est dans la nature de la grâce de toujours remplir les espaces vides.» Les sages savent que la vacuité est étrangère à la Nature. Lorsqu’un vide apparaît, il est immédiatement comblé. Le vide n’est que transitoire. Et quand quelque chose de nouveau surgit à la place de l’ancien, son énergie fraîche, sa nouveauté nourrit notre propre énergie et se répand dans d’autres sphères de notre vie. Nous ne devrions donc jamais avoir peur de perdre quoi que ce soit. Prenons par exemple une relation qui n’a pas duré, en dépit de tous nos efforts pour la sauver. C’est triste bien sûr, mais on peut aussi se demander ce qui va bien pouvoir la remplacer et se préparer à accueillir une énergie fraîche et renouvelée…

Nous faisons des choix et, en retour, ils façonnent notre réalité. Conscience de la pauvreté ou conscience de l’abondance – le choix est toujours nôtre. Si nous choisissons la conscience de la pauvreté, nous demeurons dans un état d’inquiétude et nous nous accrochons à ce que nous possédons: notre compte bancaire, nos biens, nos ressources diverses. L’inquiétude révèle notre fixation sur l’absence de l’objet qui nous préoccupe. Cela suffit à bloquer la manifestation de l’objet désiré. Si nous choisissons la conscience de l’abondance, nous faisons de l’abondance notre réalité, nous croyons en son existence. De ce fait nous jouissons d’un état d’esprit détendu, car nous puisons dans le trésor de l’univers et non dans notre compte en banque pour nos dépenses. Quand nous optons pour cet état d’esprit, nous commençons à donner constamment, confiants en un approvisionnement continu. Nous devenons partie prenante des flux de la Nature. Nous sommes devenus un conduit. La Nature saura qu’elle a trouvé un bon canal par lequel tout peut transiter.

Il ne s’agit pas de gaspiller des ressources, mais d’être un canal ouvert à tout ce qui doit passer par lui, conformément à la sagesse de la Nature. Et lorsque nous sommes reliés à cette sagesse, nous ne voyons pas de séparation entre nous et la Nature, qui est la source de toutes choses. Il en va de même entre nous et les autres êtres vivants. Avec une de nos mains dans celle de la Nature, nous tendons l’autre à tous ceux que nous rencontrons. Nous recevons d’une main et donnons de l’autre. Dans cet état de connexion, nous donnons naturellement de la chaleur à ceux qui ont froid, de la nourriture à ceux qui ont faim, de la richesse aux pauvres, de l’amour et des soins à ceux qui en ont besoin, de la compagnie à ceux qui se sentent seuls. C’est comme sentir une démangeaison dans une main que l’autre va gratter automatiquement, ou se frotter les bras pour se réchauffer quand on a froid.

donner-c-est-recevoir-changer-de-paradigmeQuand on y songe, rien n’est figé en ce monde balayé par les vents du changement. Pourquoi donc s’accrocher à des choses qui provoqueront de l’inquiétude et bloqueront l’abondance? À l’inverse, nous pouvons développer l’état d’esprit et le ressenti qui nous conviennent le mieux et y rester en toute sécurité.

Demeurer dans un certain état signifie maintenir une certaine vibration, laquelle se traduit dans de la matière vibrant à l’identique. C’est ainsi que nous attirons dans notre vie certaines personnes, certains événements et certaines circonstances qui s’accordent avec notre état d’esprit ou notre niveau vibratoire. C’est donc sur notre état intérieur que s’effectue le vrai travail, qui consiste à changer nos croyances restrictives et nos schémas de pensée fondés sur l’insuffisance et le dénuement. Nous pouvons les transformer à notre avantage ainsi qu’à celui de notre entourage. Cela peut sembler plus facile à dire qu’à faire, mais nous pouvons simplifier ce travail en l’accomplissant par étapes.

Nos croyances sont faites de pensées que nous ressassons depuis longtemps. Alors efforcez-vous de mettre en place de nouvelles pensées et pratiquez-les avec persévérance pour qu’elles se transforment en croyances. Un procédé de nettoyage mental contribue à faciliter ce processus en nous libérant de l’emprise des vieux schémas de pensée.

Quand nous nous sentons portés par l’univers, la vie devient sereine: nous faisons confiance à la vie, étant sûrs de son soutien chaque fois que nous en avons besoin. Alors nous pouvons sourire du fond du cœur, croître et danser librement dans notre être. Nous commençons à vivre dans l’abondance, à vivre tous les ressentis splendides qui l’accompagnent – car c’est en premier lieu la raison pour laquelle nous la recherchons. Ce sentiment de liberté, de choix, de détente, d’aisance et de générosité n’est que le résultat d’une croyance profonde dans l’abondance qui nous entoure. Et quand nous le vivons vraiment, la vibration envoyée à l’univers attire les choses, les personnes et les événements qui lui correspondent.

À une telle personne, l’univers n’a pas d’autre choix que d’offrir l’abondance. C’est ainsi que nous voyons des gens généreusement insouciants recevoir encore et toujours davantage. Ils ont appris à travers leurs expériences de vie – ou en écoutant leur cœur – que donner, c’est véritablement recevoir. Car en fin de compte, quand nous donnons, c’est toujours nous-mêmes que nous donnons.

X
- Entrez votre position -
- or -
FACEBOOK
FACEBOOK
GOOGLE
GOOGLE
https://fr.heartfulness.org/blog/donner-cest-recevoir-changer-de-paradigme
SHARE
YOUTUBE
X