En quête du sens de la vie, je commence des études de philosophie à l’université catholique de Louvain. Séduite par la lecture des Upanishad, je m’oriente ensuite vers le Hatha yoga puis découvre la méditation heartfulness. Grâce à la technique de régénération, un sentiment de joie et de légèreté fait place aux questionnements et aux aux doutes de mes débuts. Une vraie transformation s’opère… « La Philosophie, c’est penser, le Yoga, c’est faire, la Réalisation, c’est défaire. » Babuji

La vérité et la tradition occidentale

A 18 ans, je commence des études de philosophie. La philosophie, c’est dit-on, l’amour de la sagesse et comme j’en manquais un peu … Bref, j’ai étudié en détails les livres des philosophes en pensant que j’allais trouver « la vérité » mais certains auteurs m’ont surtout pris la tête tellement leurs pensées étaient complexes et compliquées et je me suis dit que cela ne pouvait être le chemin de la vérité. Cela m’a permis de prendre conscience que la vérité n’est pas quelque chose qu’on peut apprendre par les livres. En tout cas, pas celle que je recherchais, à savoir : Comment devrais-je mener ma vie ? Comment faire les bons choix ?  Quel est le but de la vie ?

« Si vous venez avec votre seul intellect, vous pouvez faire un peu de gymnastique mentale, construire des théories intellectuelles, mais vous ne trouverez pas la vérité ». Vivekananda

Quand bien même certains auteurs nous communiquent par leurs écrits des bribes de sagesse, devient-on plus sage par la seule lecture de ces mots ?  La sagesse n’est pas la compréhension intellectuelle de comment guider notre vie mais la capacité à agir avec sagesse dans les différentes situations de notre vie… ce qui pour moi n’était pas facile pour mille et une raison mais principalement à cause de l’interférence d’ émotions telles que la colère, la tristesse, la peur etc… et à cause aussi de ma personnalité tantôt timide, tantôt orgueilleuse.  

La vérité et la tradition orientale

Mes études m’ont exposé une première fois aux Upanishad et c’est alors que s’est ouverte une autre piste. Ici, la connaissance de la vérité suprême ne peut se faire de manière rationnelle, elle doit être expérimentée intuitivement et perçue de manière directe par la méditation. Les auteurs communiquent une vérité qui leur est révélée ou qu’ils expérimentent. Ce qui m’a parlé, c’est cette état d’unité entre moi et l’univers auquel j’aspirai inconsciemment.

« De même qu’un homme embrassé par sa bien-aimée ne sait plus rien du « je » et du « tu », ainsi le soi embrassé par le Soi omniscient ne sait plus rien d’un « moi-même » au-dedans ou d’un « toi-même » au-dehors, grâce à l’« unité ». » Brihad Aranyaka Upanishad, cité par A. K. Coomaraswamy, Hindouisme et bouddhisme.

Le hatha yoga

Je me suis donc tournée vers le yoga sensé nous amener aux travers de postures, respirations et intériorisation à la vérité de notre être, au Soi avec un S majuscule. Après les asanas et les respirations, je me sentais souvent très calme. Cette fois-ci, il ne s’agissait plus de contorsions intellectuelles comme avec la philosophie mais de contorsions physiques, lesquelles parfois, au lieu de me délassée, me laissait le corps plein de courbatures ! La fin du cours, était mon moment préféré. Nous restions assis les yeux fermés dans un état méditatif et j’ai senti plusieurs fois mon coeur s’ouvrir, l’amour en émané, ce qui m’a profondément émue… suffisamment pour me donner envie de poursuivre la méditation.

Mais le temps de méditation était trop court à mon goût, juste cinq minutes à la fin du cours, c’était comme d’avoir toujours l’apéritif sans jamais avoir le plat principal !

La méditation

Je me suis donc mise a cherché un type de yoga qui enseignait la méditation et c’est à ce moment là qu’une amie m’a parlé de la méditation heartfulness. J’ai pu expérimenter lors des méditations de groupe la qualité de l’atmosphère et j’ai… adoré. C’est comme si le silence était chargé de douces vibrations qui m’enveloppaient de partout. Plus tard, j’ai appris que c’était l’effet de la transmission (pranauti) et que c’était, cette énergie très subtile, qui me donnait littéralement le sentiment d’être nourrie à l’intérieur.

La régénération

Mais ce n’était pas tout, le meilleur était à venir…et cela s’appelle la régénération. La régénération consiste à se débarrasser des impressions accumulées au long de la journée ou par le passé. Nous faisons tous des impressions et la plupart d’entre elles passent et ne nous gênes pas.  Mais certaines ne passent pas, elles nous retiennent et nous empêche de vivre le présent.

Comme dans l’exemple suivant :

« Vous voyez une voiture, une Ford Mustang bleu clair, qui ressemble à celle de votre petite amie. Mais lorsque vous la dépassez, vous apercevez un couple en train de s’embrasser sur le siège avant. Du moins, on aurait dit qu’ils s’embrassaient, et cette voiture ressemblait vraiment beaucoup à celle de votre petite amie. Mais ce n’était qu’une voiture comme les autres, n’est-ce pas ? Non ce n’était pas une voiture comme les autres pour vous. (…) Sur le plan mental, l’impression n’a pas passée. Quand vient le moment suivant, vous ne voyez plus les autres voitures. Votre cœur et votre esprit sont fixés sur cette voiture en particulier, même si elle a disparu. Vous voilà avec un problème sur les bras. Il y a un blocage, un événement qui est resté coincé. » Michael A.Singer, L’âme délivrée

Nous vivons tous ce genre de situation. Comme lorsque quelqu’un nous parle, le moment où il dit quelque chose qui nous trouble, on reste coincé et on perd le fil de la conversation. On fait oui oui de la tête mais on y est plus. On est encore avec ce qui s’est dit juste avant.
Je commençais maintenant à mieux comprendre d’où venaient toutes ces émotions qui m’empêchaient de voir la réalité telle qu’elle est, de faire les bons choix et d’être dans le présent. Grâce à ces séances de régénération, j’ai commencé à me libérer du passé, à ressentir une grande légèreté, à me poser et à devenir sereine.

Je changeais pour du vrai !
Babuji nous dit que la réalisation, c’est défaire. Mais de quoi au juste se défait-on ?

De toutes les impressions accumulées au fil de la vie qui ont recouvert notre Soi intérieur l’empêchant de rayonner, de sorte qu’un jour, je l’espère, nous réaliserons que notre nature profonde est d’origine pure, lumineuse et infinie.

Bénédicte Hervy

X
- Entrez votre position -
- or -
FACEBOOK
FACEBOOK
GOOGLE
GOOGLE
https://fr.heartfulness.org/blog/marche-vers-verite/
SHARE
YOUTUBE