Heartfulness_blog_image12Heartfulness.

Heartfulness. c’est le retour au foyer. Un foyer peut-être semblable à celui dans lequel vous avez grandi, ou peut-être différent. Ce foyer est agréable, vibrant, et débordant d’amour. Pouvez-vous l’imaginer ?

Heartfulness vous replace dans un lieu où vous êtes innocent et tout-à-fait vulnérable. Cela vous ramène à une époque où vous n’aviez ni la capacité, ni la responsabilité de percevoir ce qui est bien ou mal. Cela vous ramène dans un espace antérieur à la confusion et au chaos de la société, dans le « monde réel », comme nous appelons. Heartfulnesss, cela se passe dans les espaces qui sont même antérieurs à ceux où les pensées prennent forme, avant que le souffle n’inspire, avant le ‘Je’, avant l’ego. Ce lieu est satvic, pur et parfaitement dans l’axe. Il est frais et silencieux. C’est un lieu d’équilibre et de béatitude.

Nous faisons l’expérience de quelques lueurs de heartfulness tout au long de notre vie.

C’est peut-être en entendant la voix candide d’une enfant qui parle avec son cœur. Elle vous rappelle brièvement le temps où vous étiez un oiseau libre, agissant par instinct et pour de vrai.

Cela pourrait être la chaleur du soleil matinal sur votre visage, ce qui vous pousse doucement à vous éveiller et vous ramène aux dimanches de votre enfance. Pas d’école, des soupçons de beurre fondu et de sirop d’érable collant flottant dans l’air. Vous retournez sous les couvertures les yeux lourds de sommeil et en toute innocence. Vous n’avez pas un seul souci dans le cœur.

Heartfulness pourrait émerger d’une odeur, piquante comme celle de la feuille d’eucalyptus, ce qui vous ramène des décennies plus tôt, à un été passé à faire d’interminables pirouettes dans l’herbe verte. Votre cœur est léger.

C’est peut-être le sentiment de confort et de sécurité ressenti en revenant dans une ville dont vous connaissez les rues, dans un lieu qui vous est familier, après toutes ces années passées au loin. Le cœur soupire d’aise et de contentement.

Heartfulness, c’est le profond abandon ressenti lorsque vous laissez une personne vous serrer dans ses bras pendant un long moment. Vos deux cœurs battent l’un contre l’autre.

Si nous nous tournons vers l’intérieur, vous touverons plus souvent cet état de heartfulness. Si nous écoutons attentivement, nous comprendrons qu’un ferme courant sous-jacent de heartfulness est sans cesse présent en nous. Vous le saurez quand vous l’aurez ressenti. Votre cœur vous le dira.

X
- Entrez votre position -
- or -
FACEBOOK
FACEBOOK
GOOGLE
GOOGLE
http://fr.heartfulness.org/blog/heartfulness-sonia-dovedy-2/
SHARE
YOUTUBE